Comment faire caca quand on voyage en fourgon aménagé ou en voiture ou en van?
Voici une solution pas chĂšre, simple, propre et trĂšs respectueuse de l’environnement.

đŸšœ 🚐 Comment faire caca en vanlife, roadtrip, fourgon amĂ©nagĂ©, sur la route 


Vous envisagez de partir en voyage en fourgon amĂ©nagĂ©, van, voiture, …?

Vous vous demandez peut-ĂȘtre: « Comment je vais faire pour aller aux toilettes? »

Je parle de la grosse commission.

Étant un garçon, je n’aborderai pas le fait de devoir faire pipi, parce que la solution est Ă©vidente pour tous.

Pour faire caca en roadtrip, je vous propose de résumer le problÚme à 2 situations.
Soit vous ĂȘtes en ville ou sur les autoroutes. Dans ce cas, le problĂšme se pose peu. Puisque vous pouvez utiliser les toilettes de restaurants, des bars, des lieux publics, des centres commerciaux, des stations services, et cetera.

Soit vous ĂȘtes dans un endroit plus « Nature », Ă©loignĂ© de la « civiliation ». C’est dans ce deuxiĂšme car que le problĂšme est plus compliquĂ©.
Je suis parti en fourgon aménagé pendant 2 fois 15 jours.
Et voici la solution que j’ai adoptĂ©.

J’ai constamment dans mon fourgon un petite bouteille d’eau (0.5L) remplie d’eau, et une pelle (ou un transplantoir) en mĂ©tal.

Je veille Ă  ce que ces ustensiles soit trĂšs faciles et immĂ©diat d’accĂšs.

J’ai en outre dans mon fourgon, un savon d’Alep, une assiette en aluminium et un pulvĂ©risateur agricole de 2L rempli d’eau.
Quand j’ai besoin de faire caca, je pose le pulvĂ©risateur, le savon et l’assiette au pied de mon fourgon, et je prends avec moi ma petite bouteille d’eau et mon transplantoir. Et je pars m’isoler dans la Nature.
GĂ©nĂ©ralement, je m’Ă©loigne peu de mon vĂ©hicule.
Mais suffisamment pour ne pas ĂȘtre vu par ma compagne, ni par qui que ce soit d’autre.
Je choisis bien sĂ»r un endroit qui n’est pas frĂ©quentĂ©: je ne dĂ©fĂšque pas, par exemple, au milieu d’une piste de VTT sur laquelle vont dĂ©bouler une dizaine de VTTiste demain dĂšs 9h du matin. Par respect pour eux.

Si vous en avez la possibilitĂ©, mettez-vous en tongues et retirez votre pantalon, voire aussi votre boxer/caleçon/slip avant d’aller vous soulager.
Vous aurez ainsi beaucoup plus de souplesse.
Et cela vous rassurera: aucun risque de salir vos vĂȘtements par inadvertance.

En position dans les starting block, je tiens dans ma main gauche ma petite bouteille d’eau dĂ©-bouchonnĂ©e. Et je pose mon offrande.

Je verse de l’eau avec ma main gauche dans ma main droite.

Et je me sers de cette eau dans ma main droite pour m’essuyer le rectum.

A plusieurs reprises, je verse un peu d’eau sur mes doigts de la main droite pour nettoyer les rĂ©sidus Ă©ventuels.
Puis je recommence.

Une fois terminĂ©, la sensation de propretĂ© et de fraĂźcheur est bien supĂ©rieure en faisant ainsi qu’en utilisant du papier toilette dans des toilettes conventionnelles.

NĂ©anmoins, je veille Ă  ne rien toucher avec ma main droite.
Je retourne Ă  mon fourgon.
Et je me lave les mains au savon d’Alep.
L’avantage du pulvĂ©risateur de 2L, c’est que vous pouvez l’actionner du poignet, sans le toucher avec les mains. Cela vous permet de ne pas mettre du savon sur la poignĂ©e du pulvĂ©risateur, et de vous laver les mains avant de toucher le pulvĂ©risateur.

Ensuite, je recouvre mon caca. De maniĂšre Ă  ce qu’il devienne invisible.

GĂ©nĂ©ralement, vous trouverez des pierres un peu partout dans le milieu naturel. Il vaut mieux recouvrir votre caca de pierres que de terre. Car si un local venait Ă  marcher sur votre tas, s’il est constituĂ© de pierres, aucun problĂšme. Si votre tas est constituĂ© de terre, le local peut s’enfoncer et se salir les chaussures. La pelle / transplantoir m’aider Ă  transporter les pierres et ou la terre. Parfois, le sol est particuliĂšrement dur, et un outil en mĂ©tal est indispensable.


0 commentaire

Laisser un commentaire