La limitation, méthode efficace pour réduire la mortalité chauves-souris dans un parc éolien du sud de l’Australie. 2022 . BENNETT, FLORENT. Austral Ecology. 10.1111/aec.13220

L’énergie éolienne est une technologie d’énergie renouvelable en pleine expansion.
Elle bénéficie d’investissements mondiaux massifs.
Cependant, des éoliennes en fonctionnement entraînent des problèmes de collisions sur les chauves-souris.
Et ces problèmes ont lieu à une échelle mondiale.
Des preuves suggèrent que sans intervention, ses collisions de chauves-souris sur des parcs éoliens pourraient entraîner l’extinction de certaines espèces communes.
Une méthode largement envisagée pour réduire la mortalité par impact est l' »atténuation opérationnelle », ou « limitation ».
Cela consiste à limiter le fonctionnement de la turbine à des vitesses de vent faibles.
Un nombre croissant d’études dans l’hémisphère Nord démontrent l’efficacité de la limitation.
Néanmoins, aucune étude empirique n’a encore été menée en Australie.
Cet article rapporte les résultats d’une limitation mise en œuvre sur le parc éolien de Cape Nelson North dans le sud-ouest de Victoria, en Australie.
Les équipes de chiens détecteurs ont mené des suivis de mortalité entre janvier et avril en 2018 (avant ; sans limitation) et 2019 (après ; pendant la limitation).
Les résultats étaient cohérents avec des études similaires aux États-Unis et en Europe, puisque la limitation a réduit la mortalité de 54 % sur l’ensemble des espèces .
Les cris de chauves-souris n’ont pas diminué pendant la période d’étude.
Nous en déduisons donc que cette limitation de mortalité ne peut pas être expliquée par une baisse de fréquentation.
Cette étude démontre que la limitation est une méthode valable pour réduire les collisions dans le sud-est de l’Australie.
Il convient d’envisager la limitation comme moyen de réduire les impacts des turbines à chauves-souris en Australie, en particulier sur les sites avec des populations connues en voie de disparition et menacées.
Ceci dans un contexte d’action de réduction des changements climatiques anthropiques et de leurs conséquences négatives.

Original, en anglais:

BENNETT, Emma M., FLORENT, Stevie Nicole, VENOSTA, Mark, et al. Curtailment as a successful method for reducing bat mortality at a southern Australian wind farm. Austral Ecology, 2022, vol. 47, no 6, p. 1329-1339.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/aec.13220

Wind energy is a rapidly expanding renewable technology with massive global investments; however, operating turbines are associated with bat strikes globally, and evidence suggests that without intervention, wind farm collisions could drive some common species to extinction. One widely regarded method for reducing strike mortality is operational mitigation, or curtailment, where turbine operation is restricted at low wind speeds. Despite an increasing number of studies in the Northern Hemisphere demonstrating curtailment effectiveness, no empirical studies have yet been conducted in Australia. This paper reports the findings of a curtailment study implemented at the Cape Nelson North wind farm in southwest Victoria, Australia. Conservation detection dog teams conducted mortality surveys between January and April in 2018 (before; pre-curtailment) and 2019 (after; during curtailment). Results were consistent with similar studies in the USA and Europe, as curtailment significantly reduced pooled species mortality by 54%. Bat calls did not decline during the study period, and thus were not an explanation for the reduction in fatalities. This study demonstrates that curtailment is a valid method for reducing bat turbine collision in south-eastern Australia. Consideration should be given to curtailment as a means to reduce bat turbine impacts in Australia, particularly at sites with known endangered and threatened populations, as we act to reduce anthropogenic climate change and its time-sensitive negative consequences.

Pour écouter (ou lire) toutes mes autres lectures d’articles scientifiques anglais traduits en français:
https://www.youtube.com/playlist?list=PLOQanq3p4_Clc1XMv80x0oJaHc_GgMRo2
https://retexp.fr/comment-savoir-si-un-article-scientifique-anglais-a-deja-ete-traduit-en-francais/

F A C E B O O K
https://www.facebook.com/Science-Dr-Dufour-Olivier-2316438282013527/

T W I T T E R
https://twitter.com/dufour_dr

Je suis le Docteur Olivier Dufour. (Montpellier)

Je lis tous les commentaires.
Les personnes injurieuses seront bannies sans préavis.


0 commentaire

Laisser un commentaire