Débunkage de la théorie de l’effondrement.
Contre-argumentation et critique constructive de la collapsologie.

Débunkage de l’Effondrement, critique constructive de la collapsologie. Contre-argumentation

Bonjour à tous.
Avant de commencer, quelques éclaircissements sur ma miniature.
Ma miniature ne reflète absolument pas ma pensée.
D’ailleurs, le sujet de l’effondrement ne m’est pas du tout ridicule.
Et c’est précisément parce que je ne le trouve pas ridicule, que j’ai voulu porter la contre-argumentation qui va suivre à votre connaissance.
J’ai mis absol, piero et jancovici pas parce que je pense qu’ils sont stupides.
Au contraire, j’aime bien les écouter.
J’ai sali leur image sur la miniature pour attirer l’oeil de leurs fans.
Parce que leurs fans, c’est précisémment ceux qui peuvent être concernés ou intéressés par ce que j’ai à dire.
Je ne vais pas essayer de démontrer que l’effondrement est impossible.
Car je ne suis pas Madame Irma.
Et je ne vois pas de manière de démontrer l’impossibilité ou la possibilité d’un effondrement.
Notamment parce que les personnes comme Piero San Giorgio tiennent des propos comme « ah mais si ce n’est pas pour dans 2 ans, ce sera peut être dans 10 ans, 20 ans, 50 ans ».
Donc a partir du moment où la chose n’est pas fixée dans le temps, elle ne peut être ni démontrée ni invalidée.
Je vais donc plutôt réagir à des arguments trouvés chez M Jancovici.
Parce que j’aime bien l’écouter parler.
Et que je pense que certains de ses arguments sont repris pour justifier l’aspect raisonnable d’un effondrement.
Avant de commencer, je me permets de rappeler sportivement que M Jancovici n’a jamais publié le moindre article scientifique examiné par des référents.
Je dis ça car je ne l’ai trouvé nulle part dans google scholar.
Donc je me demande bien ce que M Jancovici peut savoir de la recherche scientifique en pratique.
Je ne nies pas l’intelligence de M Jancovici.
Mais c’était une petite piqure de rappel des faits.
Dans sa vidéo du 27 septembre 2020, intitulée « Jean-Marc Jancovici et Didier Holleaux (Engie) : Débat sur la transition énergétique – 15/09/2020 »
M Jancovici à 6m19s, nous parle des ordres de grandeur.
Il ajoute que pour reconnaître une bonne et une mauvaise idée, il faut faire un règle de trois.
Je vous ai mis le lien vers ce moment précis dans la description sous la vidéo.
Allez écouter ce passage s’il vous plaît.

Voici un premier argument qui me pousse à ne pas craindre un effondrement.
Ce que M Jancovici appelle « règle de trois », c’est ce qu’on peut appeler aussi la proportionnalité.
Et bien justement.
Faisons un produit en croix.
Théorie de la relativité générale a été publiée en 1916.
La théorie de la relativité générale, c’est une mise à jour de la compréhension par les humains de la force d’attraction gravitationnelle.
Depuis 1916, maglré ses efforts, toute l’humanité n’a pas trouvé de description plus précise de la force d’attraction gravitationnelle.
Par contre, nous savons que notre vision de la force d’attraction gravitationnelle est encore imparfaite.
Notamment parce qu’elle ne colle pas du tout avec ce que nous observons à l’échelle des particules.
Ce qu’on appelle la mécanique quantique.
Donc, nous savons, en 2020, à l’heure où j’écris ces mots, que notre compréhension de la force d’attraction gravitationnelle est encore incomplète.
Quel rapport avec l’effondrement, allez-vous me dire.
Et bien vous voyez les batterie de démarrage des voitures, et de tous les véhicules à moteur à combustion?
La première fois que nous avons appliqué la théorie de la relativité générale pour comprendre comment fonctionnent nos propres batteries au plomb, c’était en 2011.
Dans la description, vous trouverez les références précises de cet article.
Et pour ceux que ça intéresse, je vous ai même traduit et lu cet article scientifique de l’anglais vers le français.
Vous pourrez même donc l’écouter.
Je sais pas si vous vous rendez-compte de ce que viens de vous dire.
Je viens de vous dire, que l’humanité a attendu 94 ans avant d’appliquer son meilleur modèle de compréhension de la force d’attraction gravitationnelle à, ce qui est probablement la technologie d’accumulateur d’énergie la plus répandue au monde.
94 années à attendre comme des gros faisans, qu’une équipe de physiciens suffisamment bons en informatique, utilisent des logiciels déjà existant pour répondre à la question:
« Pourquoi et comment fonctionnent nos batteries au plomb ».
Donc, faites tous les produits en croix que vous voulez dans tous les sens.
Amusez-vous à faire les calculs de coefficients de proportionnalités qui vous arrangent.
1 siècle pour appliquer un modèle aux batteries les plus utiles.
Et attention, avec ça, se pose la question des matériaux que nous utilisons dans nos batteries, et qui sont complètement inutiles.
Et oui, parce que mieux comprendre nos batteries, cela peut tout à fait, presque du jour au lendemain, changer complètement le poids des batteries, l’énergie et les ressources nécessaires à leur fabrication, l’énergie et les ressources nécessaires à leur réparation, l’énergie et les ressources nécessaires à leur recyclage, et cetera et cetera.
Si je suis la logique de M Jancovici, cet exemple nous montre que nous avons des marges de progression immenses, qui ne nécessitent pas forcément de gros moyens matériels.
Parce que cette équipe de 2011 a travaillé à une échelle théorique.
Ce n’était même pas une expérience qui a nécessité de gros matériels scientifiques.
Donc, quand M Jancovici ou M Piero San Giorgio parlent de la raréfaction des métaux, de cette bombe à retardement que seraient la compétition sur terre entre pays pour les constituants de nos batteries, gardez à l’esprit que messieurs Jancovici et M Piero San Giorgio sont très ignorants, comme nous tous, des sciences physiques, et de l’état pratique de la recherche scientifique.
Et s’il vous plaît, que personne n’aille insulter ces messieurs.
Déjà parce que la plupart d’entre nous, moi le premier, emploiera mieux son temps en le dépensant à comprendre la théorie de la relativité générale, plutôt qu’en allant diffamer des inconnus sur les réseaux sociaux.
Et surtout, je fais cette vidéo pour rassurer les jeunes, qui ont parfois du mal à trouver la motivation pour faire des études.
Dites s’il vous plaît aux enfants ce que je viens de dire.
La Terre a besoin d’ingénieurs, de techniciens et de scientifiques qui travaillent ensemble.
Et la science c’est pas très compliqué, il suffit parfois d’appliquer bêtement des découvertes scientifiques d’il y a plus d’un siècle à des objets de la vie de tous les jours.
Si vous me permettez la boutade suivantes:
Le plus dur, en recherche scientifique, ce ne sont pas les lois de la physique.
Le plus dur, c’est d’arriver à faire travailler des humains ensemble sur un même sujet.

Voici un deuxième argument qui me pousse à ne pas craindre un effondrement.
Les économies d’énergie, d’argent, de temps que permettent les inventions et les innovations scientifiques, échappent aux produits en croix.
Ce sont plutôt des économies qui suivent les échelles logarithmiques ou exponentielle, pléonasme.
Personnellement, je vois encore là un indice que M Jancovici connaît mal la réalité de l’innovation et de l’invention scientifique.

Vidéo en cause de JMJ:
Jean-Marc Jancovici et Didier Holleaux (Engie) : Débat sur la transition énergétique – 15/09/2020
6m19s
https://youtu.be/AA8GJk53wMg?t=378

  1. Application de la théorie de la relativité générale de 1916 aux batteries-Plomb:
    https://youtu.be/K4G93bzAm-M

Playlist de toutes mes lectures d’articles scientifiques anglais traduits en français:
https://www.youtube.com/playlist?list=PLOQanq3p4_Clc1XMv80x0oJaHc_GgMRo2

Références personnelles et mon profil:

Références de mon sujet de thèse:
https://www.theses.fr/2016LARE0005

Un peu de biblio perso:
https://www.researchgate.net/profile/Olivier_Dufour2
https://books.google.fr/books?hl=fr&lr=&id=XGOfDwAAQBAJ&oi=fnd&pg=PA83&dq=olivier+dufour&ots=7gTOW4reSH&sig=Ux_G5gM3DgOAvTjX1IniIQR2Gko#v=onepage&q=olivier%20dufour&f=false
https://cel.archives-ouvertes.fr/LIP6/hal-01488785v1
https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/hal-01488264/
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1574954116301194
https://doi.org/10.1016/j.ecoinf.2016.08.004

Les articles que j’ai reviewés pour la revue scientifique à comité de lecture « Ecological informatics »:
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1574954116301261
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1574954117300286
https://arxiv.org/abs/1909.04425
https://cel.archives-ouvertes.fr/LIP6/hal-01488786v1

F A C E B O O K
https://www.facebook.com/Science-Dr-Dufour-Olivier-2316438282013527/

T W I T T E R
https://twitter.com/dufour_dr

Je suis le Docteur Olivier Dufour. (Montpellier)


0 commentaire

Laisser un commentaire