Inconvénients de l’écriture inclusive.
Critique de l’écriture inclusive, langage épicène.
Le fascisme qui se cache dans la rédaction épicène.
Débunkage de l’inclusivité du langage neutre (écriture inclusive avec des points).
Danger du langage dit « non sexiste » ou « dégenré ».

Le fascisme de l’écriture inclusive, critique débunkage du langage épicène dégenré neutre cisgenre

Bonjour.
J’ai fait du soutien scolaire de 16 à 30 ans à la louche.
J’ai commencé à environ 16 ans gratuitement, pour soutenir, en tant qu’élève de terminal, les élèves de seconde.
Ensuite j’ai travaillé chez abscola, scolamania, complétude.
J’ai même fait un passage dans les cours Legendre.
Puis j’ai créé ma micro entreprise.
Et j’aimerais discuter avec les partisans de l’écriture inclusive.
Je trouve louable de vouloir diminuer la souffrance de certaines personnes.
Mais premièrement, où sont les preuves que l’écriture inclusive apporte un bien être supplémentaire, ou moins de souffrance, à celles et ceux qui ne se sentent ni homme, ni femme.
Et deuxièmement, en français, quand on veut désigner une chose de manière asexuée, on peut utiliser le masculin.
C’est d’ailleurs pour ça que lorsqu’on accorde un adjectif avec plusieurs noms d’une même phrase, on dit « le masculin l’emporte ».
« le masculin l’emporte » est un pense-bête.
« le masculin l’emporte » n’est pas une explication d’un lien de cause à effet.
« le masculin l’emporte » parce qu’en réalité, le masculin, est aussi le genre indéterminé en français.
Donc, il me semble que l’écriture inclusive, c’est vouloir réinventer la roue.
Et une roue plus mauvaise que celle existante.
Parce que, en pratique, je trouve qu’utiliser l’écriture incluse est un acte de de mépris total vis-à-vis des personnes qui ont des difficultés à lire ou écrire le français.
En France, des dizaines de milliers d’enfants, d’adolescents, et d’adultes sont étiquetées « dysorthographique » ou « dyslexiques » tous les ans.
D’après l’article scientifique de 2017, de l’équipe de Cavalli, je cite:
« La dyslexie développementale est une déficience permanente touchant 5% à 10% de la population. »
Je vous mets les références précises de cet article scientifique dans la description sous la vidéo.
Vous pouvez y lire le résumé gratuit en anglais.
https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0022219417704637
Cet article vous rappelle aussi que même en 2017, on ne sait même pas scientifiquement encore détecter clairement la dyslexie française.
L’état des connaissances scientifiques ne permet même pas de définir et détecter clairement la dyslexie.
Que déjà certains rajoutent des symbole, qui ont déjà une signification, partout dans les phrases.
Merci les mecs!
En français, le symbole du point est une balise de fin de phrase.
C’est une balise forte et très claire.
C’est un exemple de symbole que même les dyslexiques ont du mal à rater.
Le point est un des symboles les plus forts de la langue française.
Le point est une des rares balises que même les élèves les plus dyslexiques détectent et interprètent correctement.
En outre, le point indique une reprise de la respiration, et une pause dans la lecture.
La force du point, c’est aussi qu’il se trouve toujours à la droite d’une phrase.
J’entends par là qu’en français, on commence une phrase par une majuscule.
La balise qui sert à signaler le début de la phrase, n’est pas la même que celle qui signale la fin de la phrase.
De mon expérience personnelle de professeur à domicile, ce sont parmi les bornes les plus importantes, et les plus résistances à la dyslexie.
Or, l’écriture inclusive, consiste, en partie, à foutre des points partout dans les phrases, y compris dans les mots eux-mêmes.
L’écriture inclusive, c’est cracher au visage des élèves dyslexiques, en changeant la signification claire et nette du point dans une phrase.
L’écriture inclusive, c’est accentuer encore la difficulté des personnes dyslexiques à repérer où commencent et où s’arrêtent les phrases.
L’écriture inclusive, c’est croire qu’on va améliorer le monde en déshabillant Paul pour habiller Pierre.
Certains me feront peut-être remarquer, que les points, en écriture inclusive, sont censés être à mi hauteur des lettres, et non pas au même niveau que le point de fin phrase.
Et je leur réponds que ça ne change rien.
Les élèves dyslexiques ont déjà du mal à ne pas sauter des mots entiers.
Les élèves dyslexiques ont déjà du mal à lire les lettres de chaque mot au delà de la troisième.
Comment croyez-vous que foutre des points partout va impacter les difficultés des élèves dyslexiques?
Je suis convaincu que les personnes qui utilisent l’écriture inclusive sont bien intentionnées.
Mais être bien intentionné ne vous donne pas raison pour autant.
Harry Truman était bien intentionné lui aussi, quand il y a ignoré les suppliques d’Einstein de faire exploser les bombes en altitude, pour détruire tous les systèmes électroniques japonais mais éviter les milliers de mort.
Alors s’il vous plaît, ayez un peu de respect pour les personnes dyslexiques et dysorthographiques.
Ne mettez pas de point dans les adjectifs ou les noms des titres de vos vidéos youtube.
Trouvez autre chose.
Ceux qui utilisent l’écriture inclusive sur les réseaux sociaux, c’est pas vous qui vous occupez de sortir les gamins de leur situation angoissante à l’école.
Ceux qui utilisent l’écriture inclusive sur les réseaux sociaux, c’est pas vous assumez les responsabilités de vos actes sur les enfants.
Ceux qui utilisent l’écriture inclusive sur les réseaux sociaux, c’est nous, les professeurs, qui essuyons vos plâtres.
Les élèves de l’éducation nationale se tapent déjà des journées de 8h à l’école, plus 1 à 2 heures de soutien scolaire.
Ils ont déjà une vie très angoissante.
Pas besoin de charger la mule.
Les nazis et les fascistes, eux aussi, ont justifié l’écrasement aveugle des handicapés ou des gens à peine différents, au prétexte de leur idéologie.
Vous contribuez à ralentir la diffusion de la connaissance en rallongeant l’information inutilement.
Et vous contribuez à l’exclusion sociale d’environ 10% de la francophonie mondiale.
Si vous voulez une écriture plus inclusive, il suffit de redonner au genre masculin son sens originel en latin.
Ma connaissance de l’écriture inclusive est partiale et subjective.
Si je fais cette vidéo, c’est aussi pour m’instruire moi-même et connaître les arguments des partisans les plus sérieux de l’écriture inclusive.
Donc vos remarques sont les bienvenues dans les commentaires sous la vidéo.

Crédit photo miniature:
http://d3ao8sz5crj5i0.cloudfront.net/heinrich-hoffmann-hitler-nazi-party-rally-14.jpg

F A C E B O O K
https://www.facebook.com/solutionstechniques/

T W I T T E R
https://twitter.com/SOLUTIONS_DIY

Olivier (Montpellier)

Je lis tous les commentaires.
Les personnes injurieuses seront bannies sans préavis.


0 commentaire

Laisser un commentaire