Pourquoi doit-on jeter un mouchoir tout de suite après utilisation? Même avec peu de morve dedans

Bonjour à tous.

Je me souviens que mon grand-père se mouchait dans un mouchoir en tissu.
Il pouvait se moucher plusieurs fois dans le même mouchoir dans la même journée.
Et entre deux mouchages, il le glissait dans sa poche.
En mars/avril 2020, à cause de l’épidémie de covid, des autorités françaises ont publié une liste de « gestes barrières ».
L’un des gestes est: « Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le »
https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/les-gestes-barrieres-se-proteger-proteger-les-autres#:~:text=Utilisez%20un%20mouchoir%20%C3%A0%20usage,ne%20peut%20pas%20%C3%AAtre%20respect%C3%A9e
https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/pour-un-hiver-sans-virus/article/geste-3-se-moucher-dans-un-mouchoir-a-usage-unique
Personnellement, je me suis demandé si c’était pas un peu abusé de jeter tout de suite un mouchoir à usage unique.
Des fois, j’ai pas grand chose dans le nez.
Je me mouche dans un coin du mouchoir.
J’ai pas envie de jeter mon mouchoir alors que 75% environ de sa surface est encore intacte.
Surtout que c’est pas non plus gratuit les mouchoirs.
Est-ce que c’est vraiment nécessaire de jeter chaque mouchoir après usage, même si on a mis très peu de morve dessus?
Est-ce que ça va vraiment nous tuer de poser le mouchoir sur son bureau ou dans sa poche, pour l’utiliser au moins une deuxième fois?
Est-ce que ce serait pas une mode d’extrémisme hygiénique?
Je n’ai pas la prétention de répondre de manière exhaustive.
Mais j’ai trouvé plusieurs éléments dans la littérature scientifique que j’ai lu récemment.
Des éléments qui, je pense, sont méconnus du grand public.
Le visage est une zone très particulière du corps humain.
Pensez-y: quand vous êtes habillé, les zones de votre peau qui sont en contact direct avec l’air ou avec des objets comme votre bureau, c’est votre visage et vos mains.
Éventuellement vos jambes et pieds peuvent aussi être en contact direct avec l’air ou avec des objets en été ou dans les climats chauds.
Le reste de votre corps est généralement couvert d’une ou plusieurs couches de tissus.
Mais, grosse différence, il n’y pas de muqueuse sur vos mains, vos pieds ou vos jambes.
Par contre, votre visage contient non, pas 1, non pas 2, mais 3 muqueuses !
Les yeux, le nez et la bouche.
Les muqueuses, ce sont, de manière très schématique, des portes d’entrée vers l’intérieur de votre organisme.
Ce sont, de manière très schématique, des toboggans, que peuvent emprunter des virus, des bactéries, des protozoaires, des Fungi.
Les Fungi, ce sont tous les champignons, même ceux microscopiques.
Les protozoaires, ce sont les animaux constitués d’une seule cellule.
Donc, votre visage, c’est 3 porte rapprochés, d’entrée à l’intérieur de votre corps.
Mais c’est pas fini.
Votez nez, est une muqueuse que je vais appeler « muqueuse alpha ++ étoile ».
Parce, de manière vulgarisée, c’est une muqueuse à cartouche.
Le nez est équipé d’un filtre.
Ce filtre est constitué de poils et de mucus.
Votre nez, a donc, une capacité de stockage.
Votre nez arrête et garde dans son filtre, des virus, des bactéries, des protozoaires et Fungi mortels.
Et il est crucial de comprendre, que parmi ce que votre nez stocke, certaines de ses bactéries, virus, protozoaires ou Fungi sont extrêmement dangereux pour notre santé.
Le nez, c’est une zone bizarre de notre corps.
Parce que, notre nez, c’est à la fois nous et pas nous.
Notre nez, vous diriez qu’il vous appartient, c’est un de vos organes.
C’est même un organe lié à 2 de vos sens: l’odorat et le goût.
Mais pourtant, votre nez, ce n’est pas encore votre milieu interne.
Les bactéries les plus mortelles peuvent aller s’engluer dans votre mucus/poils de nez, pas de problème.
Tant qu’elles ne dépassent pas cette barrière, ça va.
Donc, on peut considérer que votre nez, c’est pas totalement encore vous.
C’est encore le milieu externe.
Certains d’entre vous on déjà changé le filtre à air de leur automobile.
Sur la quasi totalité des automobiles, il y a un morceau de carton mousse.
Et tout l’air brûlé dans le moteur avec le carburant, est d’abord filtré en passant dans ce morceau de carton mousse.
L’ensemble poils/mucus de notre nez, c’est la même chose que le filtre à air de nos voitures.
Et vous avez dû constater, en changeant votre filtre à air, qu’il avait stoppé de sacrées cochonneries.
Parfois des bouts de feuille, parfois des abeilles, parfois des grains de terre.
Sur terre, la gravité s’occupe de faire tomber nos poils mucus toujours vers le bas, vers la sortie du nez.
C’est un système de vidange intéressant.
Outre la gravité, il y aussi la possibilité de se moucher.
Mais, comme je vous l’ai dit, vos poils/mucus de nez, contiennent des bactéries, virus, protozoaires et Fungi, donc certains sont très dangereux quand ils rentrent dans votre corps.
Donc, quand vos poils/mucus de nez sortent de vos narines par écoulement spontané, ou par mouchage, il faut pas qu’ils puissent re-rentrer par la bouche ou par les yeux.
Je ne parle pas des autres muqueuses.
Parce que j’estime qu’au travail ou à l’école, vous touchez beaucoup moins les autres muqueuses.
Je pars du principe que vous ne vous ne touchez par votre anus, utérus, vagin, urètre quand vous êtes au travail ou à l’école.
Ce qui est probablement erroné.
Quoiqu’il en soit, lorsque l’on se mouche, on créé un fomite.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fomite#D%C3%A9finition_en_%C3%A9pid%C3%A9miologie
‘Se toucher le visage à l’époque du COVID-19 à Shiraz, Iran. American journal of infection control. Elsevier » https://drive.google.com/file/d/1ecklnYRhKWxuSzEKo9XMg-DehynnnHJL/view?usp=sharing

Pour écouter l’article en français:

Shiraly, R., Shayan, Z., & McLaws, M. L. (2020). Face touching in the time of COVID-19 in Shiraz, Iran. American journal of infection control.
https://dx.doi.org/10.1016%2Fj.ajic.2020.08.009
Un fomite, c’est n’importe quel objet sur lequel a été mis des bactéries, virus, protozoaires et Fungi dangereux pour la santé humaine.
Visualisez 3 cases.
À une extrémité se trouve l’objet stérilisé.
L’objet sur lequel on estime avoir tué toutes les bactéries, virus, protozoaires et Fungi.
À l’autre extrémité, se trouve le fomite.
Le fomite contient fondamentalement des bactéries, virus, protozoaires et Fungi dangereux pour la santé humaine.
Et entre les deux, se trouvent tous les autres objets.
Qui contiennent des bactéries, virus, protozoaires et Fungi, mais pas dangereux pour la santé humaine.
Le mouchoir neuf est transformé en fomite.
En réalité, le simple fait de sortir le mouchoir neuf de son emballage avec votre main, c’est déjà un fomite.
Parce que les humains portent tous des bactéries, virus, protozoaires et Fungi sur la peau des mains.
Et certains de ces bactéries, virus, protozoaires et Fungi, sont très dangereux pour la santé, s’il rentrent à l’intérieur du corps humain.
Par exemple, un des plus connu, c’est la bactérie dénommée Staphylococcus aureus.
Tant que Staphylococcus aureus reste sur la peau, pas de problème.
Quand on incise le bas-ventre d’un humain pour sortir un bébé, il faut faire attention à ce que les Staphylococcus aureus qui se trouvent partout ailleurs sur le corps du patient, ne se jettent pas par l’incision ou par la plaie, pour rentrer dans les tissus du patient.
Parce qu’alors, Staphylococcus aureus déclenche alors une réaction violente du corps humain: douleur, chaleur, rougeur et gonflements.
Et accessoirement, Staphylococcus aureus va transformer une cicatrice qui aurait pu rester discrète, voir quasi invisible, en cicatrice moche et difforme qui va t’obliger à porter des maillots de bain une pièce jusqu’à la fin de ta vie, chaque fois que tu vas te baigner.
En 2016, il y a une article scientifique qui a estimé qu’il existait sur Terre, 1 trillion d’espèces de microbes: Locey, K. J., & Lennon, J. T. (2016). Scaling laws predict global microbial diversity. Proceedings of the National Academy of Sciences, 113(21), 5970-5975.
https://www.pnas.org/content/113/21/5970.full
1 trillion, c’est un milliard de milliard.
Considérons qu’il n’y a que 0.01% de ses microbes qui sont dangereux pour la santé humaine.
0.01% de 1 trillion, ça fait 100 millions.
100 millions d’espèces de microbes dangereux pour la santé humaine.
Donc, il faut bien comprendre qu’il n’y a pas que Staphylococcus aureus qui soit dangereux!
Staphylococcus aureus est un des cas les plus évoquées, parce que c’est une des espèces de bactéries les plus étudiées.
Notamment parce qu’on a beaucoup de mal à l’exterminer dans les couloirs et salles d’hôpital.
On sait qu’une bactérie comme Staphylococcus aureus peut survivre 5 ans dans le moindre recoin d’un hôpital. (source: Se toucher le visage: une habitude fréquente qui a des conséquences sur l’hygiène des mains. American journal of infection control. Elsevier. 2015. Kwok, Yen Lee Angela et Gralton, Jan et McLaws, Mary-Louise. https://drive.google.com/file/d/1z_UG8igrN1PlilNso2TW5GZIfedHiMwy/view?usp=sharing « Staphylococcus aureus peut survivre jusqu’à 5 ans sur des surfaces dures, et aucun rôle évident n’a encore été attribué au
personnel colonisé[28]. » Pour écouter l’article: https://youtu.be/pqlcJKbwTPw


Le moindre interstice, le moindre rebord, le moindre coin difficile d’accès aux équipes de nettoyage.
Donc, quand je sors un mouchoir de son emballage pour me moucher.
Je viens potentiellement de déposer des Staphylococcus aureus depuis la peau de mes mains, vers le mouchoir.
Pour ensuite monter cet objet contaminé, ce fomite, à ma bouche et à mon nez.
Vous conviendrez qu’effectivement, quand on se mouche, il arrive très fréquemment que le mouchoir touche vos lèvres.
Mais en plus, je transvase une partie de mes poils/mucus sur le mouchoir.
Et comme je vous l’ai dit, vos poils/mucus peuvent contenir des bactéries, virus, protozoaires, Fungi dangereux pour votre santé, sans que vous soyez malade pour autant.
Mais une fois que vous avez mis potentiellement, de ces machins dangereux sur votre mouchoir, si vous le posez sur votre bureau, vous transvasez ces machins dangereux sur la surface de votre bureau.
Peut-être qu’après, en pianotant sur votre ordinateur, vous allez transvaser une petite quantité de ces machins dangereux de la surface de votre bureau vers votre souris et votre clavier.
Il a été montré par 5 études scientifiques, que les humains se touchaient machinalement le visage entre 8 et 62 fois par heure.
(Source: Allez dans le chapitre « Discussion ». C’est le passage qui débute avec « Cependant, le nombre de touchers du visage par heure chez … » et finit par  » les moyennes étaient de 16 et 18 fois par heure respectivement ».
https://drive.google.com/file/d/1ecklnYRhKWxuSzEKo9XMg-DehynnnHJL/view?usp=sharing)
Et c’est valable aussi pour les médecins qui ont reçu plusieurs formations préventives sur le sujet! (source: https://drive.google.com/file/d/1ecklnYRhKWxuSzEKo9XMg-DehynnnHJL/view?usp=sharing)

Après avoir touché votre bureau, votre souris ou votre clavier, vous allez peut-être toucher un, ou plusieurs, interrupteurs et poignées de porte.
A chaque fois, vous créez un nouveau fomite.
C’est à dire que vous créez un nouvelle zone, depuis laquelle, par le biais de votre main, un machin dangereux va pouvoir monter à vos yeux, à votre bouche, pour retenter d’entrer en vous.
Si vous voulez, le machin dangereux vous laisse travailler pour lui.
La balle est dans votre camp.
Lui a tout son temps.
Le machin dangereux a juste a attendre que vous fassiez le geste de trop vers votre bouche ou vos yeux.
Ces effets dominos avec retour à l’envoyeur, c’est ce qu’on appelle l’auto-inoculation en recherche scientifique (source: https://drive.google.com/file/d/1ecklnYRhKWxuSzEKo9XMg-DehynnnHJL/view?usp=sharing).
Si vous mettez le mouchoir dans votre poche, vous transvasez ces machins dangereux sur le tissu de votre pantalon.
Si vous mettez le mouchoir dans la poche de votre polaire, vous transvasez ces machins dangereux sur la paroi internet de votre polaire.
Peut-être qu’après, en allant vous asseoir dans un autre fauteuil, ou dans les transports en communs, ou dans votre voiture, à chaque contact vous allez déposez un peu de ces machins dangereux.
Comme on l’a dit, certains de ces machins dangereux peuvent potentiellement survivre pendant 5 ans dans le moindre recoin.
Donc, non, jeter son mouchoir tout de suite, même si on a utilisé un tout petit coin, ce n’est pas une mode hygiénique hystérique.
C’est effectivement nécessaire et justifié.
J’ai pris l’exemple de Staphylococcus aureus pour montrer qu’en fait, jeter son mouchoir tout de suite, c’est un truc qu’on devait déjà faire même avant l’épidémie de covid.
J’espère, par la présente vidéo, avoir répondu à votre question.
Vous trouverez dans la description, les articles scientifiques sur lesquels je me suis appuyé.
J’ai traduit la plupart de ses article en français exprès pour vous, pour qu’ils soient plus facile à lire ou à écouter si vous n’aimez pas lire.
Certains vont peut-être me dire « Oui ben mon grand-père faisait pareil, ça ne l’a pas empêché de vivre très longtemps et en bonne santé »
Cette réponse est niaise.
Parce qu’il faudrait, pour comparer, savoir à quel âge votre grand-père serait mort s’il avait respecté les présentes consignes.
Or, vous n’aurez jamais cette information.
Vous ne pouvez pas remonter le temps pour faire l’expérience.
Donc, vous ne pourrez jamais vérifier que, si ça se trouve, vous avez perdu 10 ans de rab de vie partagée avec votre grand-père.

Série de toutes mes lectures d’articles scientifiques anglais traduits en français:
https://www.youtube.com/playlist?list=PLOQanq3p4_Clc1XMv80x0oJaHc_GgMRo2

F A C E B O O K
https://www.facebook.com/Science-Dr-Dufour-Olivier-2316438282013527/

T W I T T E R
https://twitter.com/dufour_dr

Je suis le Docteur Olivier Dufour. (Montpellier)


0 commentaire

Laisser un commentaire